Comment protéger notre culture en la faisant évoluer ?

Comment protéger notre culture en la faisant évoluer ? 960 540 DEMAIN

Lors de notre séminaire de novembre dernier, nous avions abordé un sujet qui a trait à la culture du cabinet. Le second semestre 2023 a été plus challengeant économiquement, conduisant parfois à un manque de communication d’échange ou de partage. Dans ces périodes particulières, la culture est souvent fragilisée. Comme nous l’avons déjà vécu par le passé, certain·es collaborateur·rice ont perdu “un peu” confiance en notre culture.


EVOLUTION DE LA CULTURE DEPUIS NOTRE CREATION

Notre culture libérante est au cœur de notre ADN depuis la création et ne cesse de s’enrichir par l’échange collectif. Au cours des 8 dernières années, nous avons fait évoluer notre culture sur divers aspects : 

  • 2016 – Création d’un cabinet de conseil sans grade
  • 2017 – Transparence sur les salaires et les objectifs
  • 2018 – Mise en place du coaching et de l’horizontalité en mission 
  • 2021 – Mise en place de Cercles*, Transparence sur le staffing
  • 2022 – Gouvernance & Equity 
  • 2023 – Gestion du bien-être   

*6 cercles au total, chacun spécialisé sur une thématique, permettant de structurer la vie et le développement du cabinet, et de permettre à chacun·e d’y participer (Missions, Data & IAG, Marque Demain, Talents, Gestion & vie du cabinet, Vision du cabinet)


SE (RE)METTRE A L’ECOUTE

Néanmoins, en fin d’année dernière, plusieurs questionnements sont apparus en interne : un sentiment de manque de transparence concernant certaines décisions du cabinet, une perception de manque de faire, des incompréhensions quant à nos règles de fonctionnement, etc.

Dans un premier temps, le cabinet a organisé des petits-déjeuners en petit comité, avec l’intégralité du cabinet. Durant ces cessions, les collaborateur·ices étaient invité·e·s à partager leur avis et sentiments sur la culture mais également sur les grands chantiers des Cercles afin de : 

  • lever les interrogations que certain·es pourraient avoir sur les principes,
  • discuter des fragilités potentielles perçues au cours des derniers mois,
  • collectivement reprendre confiance.

Ces 5 petit-déjeuners ont été reçus positivement par la majorité des collaborateur·ices. L’enseignement majeur qui en est ressorti est le besoin d’instaurer davantage de moments de communication, tout au long de l’année.

 


REPENSER LES RITES DE PARTAGE

En effet, les rites actuels mobilisent une partie du cabinet autour d’objectifs précis (ex : partager l’actualité commerciale, partager une mission) mais il manque des instances de discussion informelle sur la culture ainsi que des espaces de partage des Cercles autour des chantiers stratégiques internes.

Les 4 grands principes

Avant d’aller plus loin sur le détail de chaque rite, de grands principes ont été posés : 

  • Les missions sont notre métier. Nous devons sécuriser un temps de partage dédié & régulier aux missions.
  • 5 chantiers internes stratégiques. Il est important de leur donner de la visibilité pour en faciliter l’appropriation par le cabinet : Bien-être, Diversité & Inclusion, Impact Positif, TOMOS* et l’IAG**
  • L’IAG nécessite un focus particulier. Nous souhaitons faire comprendre à chacun·e les changements liés à l’IAG dans notre métier de consultant·e.
  • L’échange ouvert est le cœur de notre culture. Il est nécessaire de répéter 2 à 3 fois par an des discussions ouvertes sur les missions, la culture et la vie du cabinet.

*Solution data interne pour valoriser les bases clients **Intelligence Artificielle Générative

Les rites

Sur la base de ces principes, nous aurons donc désormais 3 grands rendez-vous, ouverts à tous le cabinet. Certains existent déjà et restent pertinents, d’autres évoluent ou sont créés.

Il s’agit désormais de mettre en place ces nouveaux rites grâce à 2 personnes qui seront en charge de les animer tout au long de l’année, pour que chacun·e puisse se les approprier et en tirer le meilleur.