Sylvain Tesson – La panthère des neiges

Sylvain Tesson – La panthère des neiges 691 1024 DEMAIN

“La panthère des neiges” – Sylvain Tesson

📖 “Attendre était une prière. Quelque chose venait. Et si rien ne venait, c’était que nous n’avions pas su regarder.” 📖

Prix Renaudot 2019, La Panthère des Neiges est un récit de Sylvain Tesson écrivain-voyageur, parti dans les montagnes du Tibet sur les traces de cet animal mystérieux. Accompagné d’un ami photographe et d’une vidéaste, il va finalement parvenir à observer le fauve après des semaines d’affût, et il nous invite à apprécier les bienfaits de la patience :

  • Rompre avec l’homme moderne pressé pour retrouver le plaisir de l’inattendu : partant pour une aventure qui exige attente et silence, l’écrivain doute : “Je tenais l’immobilité pour une répétition générale de la mort.”. L’auteur voit alors en sa propre impatience, le reflet d’une époque attachée à l’instantanéité : “Au “tout, tout de suite” de l’épilepsie moderne, s’opposait le “sans doute rien, jamais” de l’affût. Ce luxe de passer une journée entière à attendre l’improbable”

  • Les vertus de la contemplation : Tout au long du récit, Sylvain Tesson dresse un parallèle entre lui-même, et le photographe qu’il accompagne, Vincent Munier. Ce dernier est prêt à accueillir l’animal tel qu’il se présente à lui et n’attend pas un résultat de son expédition, son attitude est contemplative. Malgré son admiration pour cette philosophie, l’auteur cherche lui un sens, une symbolique à ce qu’il observe. Il voit dans l’apparition fugace de cette panthère, l’amour de sa mère disparue et de la femme qu’il a aimée.

  • La Nature stable et immuable : cette expérience le pousse à remettre en question ses conceptions modernes du temps. C’est l’immuabilité de la nature qui lui confère son caractère divin : “Les bêtes sont des dieux déjà apparus. Rien ne conteste leur existence”. L’être humain, qui cherche à s’extraire de la nature et à évoluer, se refuse la sagesse conférée aux animaux par leur instinct. C’est au contact des bêtes que l’écrivain apprend à la retrouver.

Pas besoin de manteau d’hiver, partez en expédition dans les montagnes tibétaines, par ici

Préférences

Certains éditeurs (Google notamment) peuvent may enregistrer des informations via votre navigateur principalement sous forme de cookies. Vous pouvez paramétrer ci dessous vos préférences en matière de données personnelles.

Click to enable/disable Google Analytics tracking code.
Click to enable/disable Google Fonts.
Click to enable/disable Google Maps.
Click to enable/disable video embeds.
Notre site utilise des cookies. Vous pouvez accepter l'utilisation de ces cookies ou ajuster vos préférences.