Une vie à contre courant – Arte

Une vie à contre courant – Arte 1024 574 DEMAIN

« Une vie à contre courant »

« Il y a une chose qui m’a surprise : c’est la capacité de résistance de notre corps »

Nager en eau libre pour franchir sept détroits aux quatre coins du monde en un an, voici le défi que s’est lancé la britannique Beth French. Il s’agit du fameux Oceans Seven, pour les nageur·euses marathonien·nes, c’est l’épreuve reine ! Ce documentaire ARTE retrace le parcours de cette athlète en proie au doute dans une aventure hors du commun.

  • l’objectif permet d’avancer et de renoncer : derrière ce défi, Beth souhaite prouver à son fils, atteint de troubles autistiques, que l’on peut réaliser ses rêves, même en étant une mère célibataire. “Je me suis jetée à l’eau pour mon fils” mais cette même motivation va la pousser à tout abandonner “et maintenant j’en sors pour lui”. L’objectif lui donne l’énergie d’avancer. Si l’objectif est challengé (pour Beth, son objectif est d’être proche de son fils et non plus de réaliser ses rêves loin de lui), le projet n’a logiquement plus lieu d’être.
  • le rôle du ou de la coach·e est de préparer son athlète aux défis qu’iel souhaite atteindre tout en se rendant dispensable : “Ma vie, je la confie à Martin les yeux fermés et lui il prend soin de moi. (…) Je suis incapable de dire si je vais bien mais lui il le sait”. Pourtant, lorsque la collaboration entre Beth et son coach se termine, Beth poursuit son parcours et réalise de meilleures performances. Martin a créé une dynamique d’entraînement pour Beth, qui perdure après son départ. Ce rôle du ou de la coach·e fait écho au podcast sur l’UTMB de notre dernière newsletter.
  • se préparer à faire face à l’imprévu : la nage en eaux libres est une discipline où les dangers sont réels, en plus de la température de l’eau et du risque d’hypothermie s’ajoute la dangerosité des courants mais aussi la menace des requins et des méduses. Beth a conscience du danger et sait qu’elle devra y faire face, sa préparation est conditionnée par ces risques.

Vous ne parviendrez sans doute pas à tenir 19h dans l’eau mais ce documentaire d’1h30 vous fera découvrir le parcours extraordinaire de Beth. 

Laisser une réponse

Préférences

Certains éditeurs (Google notamment) peuvent may enregistrer des informations via votre navigateur principalement sous forme de cookies. Vous pouvez paramétrer ci dessous vos préférences en matière de données personnelles.

Click to enable/disable Google Analytics tracking code.
Click to enable/disable Google Fonts.
Click to enable/disable Google Maps.
Click to enable/disable video embeds.
Notre site utilise des cookies. Vous pouvez accepter l'utilisation de ces cookies ou ajuster vos préférences.